Psy-magazine-breton

Se poser les bonnes questions

Qu’est-ce que nos malaises et nos maladies cherchent à nous dire ?

Tant que l’on est en bonne santé, on ne se préoccupe guère de cette merveilleuse machine qu’est notre corps. C’est hélas lorsqu’elle se dérègle qu’on en réalise toute la valeur. C’est bien souvent à ce moment qu’on prête attention à l’importance de bien s’alimenter, de faire de l’exercice, de se reposer et de savoir se relaxer.

Parfois le déséquilibre de notre santé peut être l’occasion d’une remise en question de notre manière de vivre. Une quête de connaissance de soi et un certain éveil de conscience s’amorcent.

Un cancer ne se déclare pas par hasard

Pierre  en est un bon exemple. Jusqu’à l’âge de 55 ans, il ne s’était jamais préoccupé de sa santé, ni physique, ni mentale, ni émotionnelle et encore moins spirituelle. Son intérêt était bien plus axé sur sa réussite professionnelle, jusqu’au jour où on lui apprit, suite à des examens, qu’il souffrait d’un cancer de l’œsophage. Dans un premier temps, il accepta les médicaments et traitements que lui proposa son médecin.

Après des mois de ce régime, sa situation semblait s’améliorer quand une radiographie de ses poumons révéla un début de cancer au lobe supérieur gauche !

Pierre craignit que ce soit le début de la fin pour lui. Cette fois, il était prêt à écouter sa femme qui lui répétait que sa maladie risquait de poursuivre ses ravages et qu’il n’y remédierait pas tant qu’il n’en chercherait pas la cause, laquelle avait de bonnes chances d’être de nature émotionnelle.

Ce fut pour Pierre l’occasion de prendre conscience comment, depuis des années, il avait mis un couvercle sur ses émotions. Ce qu’il avait ravalé de colère et de chagrin, c’était son corps à présent qui l’exprimait par ce cancer de l’œsophage.

Quant à la radiographie de ses poumons, elle révélait combien après la découverte de ce premier cancer, il avait eu peur de mourir.

Écouter les messages de son corps

Être à l’écoute de ces messages qui affectent notre santé, c’est faire des pas sur la voie de l’éveil de notre conscience.

Pour la plupart d’entre nous, nous avons bien plus appris à faire taire ces messages ou ces signaux, en avalant un ou des médicaments pour faire cesser la douleur, qu’à chercher à en comprendre l’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!