rencontrer que des hommes qui cherchent une mére

pourquoi je n ‘aime que des hommes qui cherchent une mère ?

Sans doute la femme qui n’attire que ce genre d’homme se comporte-t-elle en mère. Si je donne, moi, femme, prise à ces hommes-là, si je leur offre à penser qu’ils vont pouvoir trouver en moi une espèce de substitut maternel, si mon attitude -maternelle-, mon désir de protection, voire de domination, laisse entendre que…, si face à un homme-qui-cherche-une-mère je réponds « présente », alors il ne faut pas s’étonner de ne rencontrer que des hommes qui…

Et si la femme qui ne rencontre que des hommes-qui-cherchent-une-mère ne cherchait, elle, que des hommes « enfants » ?

Car je serais bien tenté d’interroger la femme, dans cette histoire, autant que l’homme dans cette même histoire : Que laisse-t-elle penser à l’autre, quelle trace laisse-t-elle qui lui fait penser à lui qu’il va trouver chez elle ce qu’il cherche, en l’occurrence une mère ?

Si je me conduis en dominé, je vais chercher une femme dominatrice (qui pourra toujours s’étonner de n’attirer que des hommes désireux d’être dominé).

Si je me conduis en sauveur, je vais chercher une femme qui a besoin de soins (et qui pourra toujours se plaindre de ne rencontrer des hommes qui veulent la sauver).

Si je cherche une mère, je vais chercher une femme dont l’attitude me fait penser qu’elle peut en être une pour moi (et qui pourra ensuite se plaindre de ne rencontrer que des hommes qui cherchent une mère).

En fait, on cherche toujours l’autre en fonction de ce qu’il est susceptible de répondre à nos attentes, que ces attentes soient conscientes, ou inconscientes.

Et bien souvent ces attentes inconscientes sont bien plus prégnantes que celles que l’on connait.

Nous pouvons tous dire quelque chose sur les raisons qui nous font aimer cet homme ou cette femme-là. Sommes-nous certains de la validité de ces raisons-là ?