apprendre la politesse

les formes de la politesse

Bonjour madame , merci , De rien , Il n’y a pas de quoi , S’il vous plaît , A vos souhaits , Excusez-moi , Au revoir , Bonne journée , . . . . . Des mots qui rendent la vie plus douce mais qui ont tendance à disparaître de notre lexique .

la politesse et le lien social

La politesse est devenue ringarde . Jeunes et moins jeunes délaissent les formules de politesse basiques mais aussi la politesse en générale . Car la politesse ne se stoppe pas à ces quelques formules de hello , de demande et ou de remerciement . Comme l’explique magnifiquement bien Bertrand Buffon dans son génial bouqin Le goût de la politesse * : ” Elle se résume à donner à toute chose – les méthodes de se tenir , de s’habiller , de parler , d’aimer . . . . – une forme qui concourt à la qualité du lien social .

Et cette forme est motivée aussi seulement par le soucis de communiquer , mais aussi par des préoccupations éthiques , esthétiques et intellectuelles dont l’objectif ultime est de faire de la vie en société une fête des sens et de l’esprit ” . malgré que très idéaliste , cette idée est pleine de bon sens . Je me plais à imaginer une vie où chaque personne est polie et souriant . Quel bonheur !  elle est sûrement l’une des clés qui nous permettrait de vivre plus harmonieusement en société .

conclusion

La politesse n’a rien de ringarde ,et en tant que parent , nous devons l’enseigner à nos enfants , par la parole et par l’exemple . Par l’exemple est sûrement le plus dur à appliquer quotidiennement . Comme beaucoup d’entre vous , je ne suis pas toujours polie . Je l’avoue . Certaines situations ( du type quand j’appelle une administration publique ) me font perdre patience . Mais il faut se rendre à l’évidence . Dans la majorité des cas , s’énerver ne change strictement rien . Au différent , cette attitude envenime les relations sociales et l’on contribue à l’accentuation de la morosité ambiante .